COMPÉTENCES ANGLAIS OACI

SÉCURITÉ DES VOLS ET RADIOTÉLÉPHONIE INTERNATIONALE

Les communications en langue anglaise sont primordiales pour les pilotes. Selon les rapports des organismes de l’aviation, le facteur humain est désigné comme cause unique dans presque 8 crashs aériens sur 10. Il est aussi clairement établi que la communication radiotéléphonique en anglais est majoritairement mise en cause pour les non-natifs et ferait même partie des 5 premières causes d’accidents d’après un rapport de la Flight Safety Foundation. Réussir à la qualification de radiotéléphonie FCL .055 n’est pas seulement un objectif qui permet de valider les cases XII et XIII de la licence pilote de la DGAC. C’est aussi un progrès pour la sécurité des vols car tous les navigants sont concernés un jour ou l’autre.

NOTES À L’EXAMEN

Vous voulez vous entraîner avant de passer les épreuves d’anglais OACI pour le FCL .055? Vous avez échoué à l’examen d’anglais OACI? Ne dramatisez surtout pas. Suivant les sessions, j’ai vu d’excellents élèves pilotes échouer et d’autres très moyens, réussir. Il faut relativiser. Ces examens sont sans conteste (à de rares exceptions) de qualité. L’examen de ces compétences reste un processus humain (et c’est tant mieux) mais il est toujours très difficile avec la meilleure volonté, de trouver et de concevoir des outils d’évaluation absolument parfaits.

Quel que soit le type et le centre d’examen que vous choisirez, la docimologie (science et méthode d’évaluation, de notation) est toujours la même. Les notes trouvent leurs fondements dans le document de l’OACI en lien (ICAO Language Proficiency Rating Scale) qui est l’échelle de notation de référence avec les descripteurs holistiques associés à chaque compétence.

Lors de l’examen d’anglais OACI, votre maîtrise de la langue anglaise sera évaluée en tenant compte de votre performance pour chaque compétence: PRONONCIATION, VOCABULAIRE, STRUCTURE, INTERACTION, DEBIT/AISANCE sans oublier la COMPREHENSION ORALE et ECRITE d’extraits en anglais orientés sur l’aviation. Il est très important de s’entraîner en regroupant toutes les compétences à la fois, au même moment comme dans une vrai conversation en anglais, comme si vous étiez en immersion ou comme… à l’examen. Cet aspect est bien développé sur la page d’accueil à la section PLUS VALUES.

STRATÉGIES DE FORMATION

FCL ANGLAIS vous propose les services d’un instructeur niveau 6 OACI qui a déjà passé les sessions Air-English et DGAC alors n’hésitez pas à demander conseil sur le format de l’épreuve et les stratégies à adopter en fonction de vos acquis. Cette formation est très portée sur l’expression orale car d’une part elle comporte pas moins de 5 critères d’évaluation pour cette seule épreuve. D’autre part la formation à la compréhension orale pour ce style de soutien personnalisé n’est pas un non-sens absolu mais il y a tant de ressources sur internet et dans le commerce que vous pouvez très bien vous entraîner chez vous pour cette compétence particulière. Néanmoins des conseils en ligne vous aideront à mieux comprendre ce qui peut se dire en anglais. Grâce à des « détails » pendant la formation, vous pourrez mieux appréhender la langue anglaise orale.

Enfin, FCL ANGLAIS est une formation sur-mesure avec un cheminement personnalisé. On ne parle plus de programme mais d’un AXE D’EFFORT matérialisé par un tableau de vos performances du moment qui vous sera adressé après chaque scéance ou chaque journée. Ce sont les points faibles (de couleur ambre dans le tableau) qui déterminent la nature de l’enseignement. Forcément, on ne répond plus au programme type mais on doit impérativement adapter à la personne pour progresser sur des points particuliers, à la recherche d’un résultat, d’une performance individuelle. L’observation et le conseil sont aussi importants que la pratique qui devient du coup plus ciblée. C’est ici que vous allez gagner beaucoup de temps car c’est sur vos points faibles que vous serez notés.

Facebooktwitterlinkedin
Facebooktwitterlinkedinrss
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.