Publié le Laisser un commentaire

ÉVALUATION en ANGLAIS AÉRONAUTIQUE

Collin, pilote de Boeing 767, a participé à une évaluation en anglais aéronautique pour montrer à quoi ressemble ce test. / Collin, a Boeing 767 pilot, took part in an evaluation in Aviation English to show what the test is like.

De quelle évaluation parle-t-on ?

Il s’agit d’un test simulé pour vous donner un exemple du genre d’évaluation que vous pouvez rencontrer dans les formations que propose FCL ANGLAIS. Ce genre de test s’adresse principalement à des pilotes francophones car certaines instructions sont en français. Il ne s’agit pas d’un examen officiel pour la qualification de radiotéléphonie pour pilote ou contrôleur aérien. Toutefois, le format et les contenus se rapprochent d’un FCL .055. En effet, les moyens et méthodes employés permettent une évaluation des 6 compétences langagières telles que définies par l’OACI dans le DOC 9835.

Un candidat hautement qualifié, carrément exceptionnel

Collin Smith est un pilote américain qui vole sur Boeing 767 et 757. Il a maintenant une longue expérience du pilotage et de la radiotéléphonie internationale. Surtout qu’il enseigne toujours l’anglais aéronautique sur EASY AVIATION ENGLISH. Vous pouvez voir sur sa chaîne YouTube des exemples pour aborder différentes épreuves des examens d’anglais de l’aviation. Collin a une expérience de plus de vingt ans sur les échanges radio.

Plus d’informations sur l’évaluation

Le format de ce test est disponible sur cette page. L’objectif de ce test est de mesurer les compétences en anglais pour chaque critère : Prononciation, Structure, Vocabulaire, Débit, Compréhension, Interaction. Il est important de prendre en compte un sept!ème critère qui est l’échange de procédures en anglais. Il s’agit de savoir si la communication radio aurait pu être opérationnelle lors d’un vol. Contrairement à ce que disent certains, il s’agit à la fois d’une évaluation de la pratique de la langue anglaise ET de l’usage des communications radio en vol. Ce principe de base est clairement établi dans le DOC 9835. Si un évaluateur prétend le contraire, vous êtes en droit de porter réclamation. Il en va de même si les évaluateurs ne sont pas en mesure de vous fournir un bilan détaillé de votre performance lors du test officiel.

Comme vous l’avez entendu, le but de cette vidéo est de montrer l’agencement du test que nous utilisons sur FCL ANGLAIS. Ce format d’évaluation correspond aussi, en tout cas sur FCL ANGLAIS, au test initial de français aéronautique avec des variantes. Par exemple, un commentaire de rapport d’accident aérien remplace la description d’image. Chaque formation sur FCL ANGLAIS peut comporter une adaptation de son évaluation pour satisfaire aux besoins particuliers. Cliquez sur l’image ci-dessous pour passer un test initial gratuit et sans engagement :

FCL ANGLAIS, formations pour pilotes français ou francophones, Toni Giacoia évaluation avion aviation
Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

Préparation FCL .055 – EXERCICES GRATUITS sur LINGAERO

FCL ANGLAIS se concentre sur la formation en expression orale en anglais et français aéronautique. Il n’y a pas vraiment d’entraînement à l’écoute de type DGAC. C’est une des raisons du partenariat avec LINGAERO. James continue de mettre à jour sa longue liste d’exercices gratuits. Comme vous pouvez le voir, il n’y pas que de l’écoute de bandes audio (cliquez sur l’image pour accéder aux exercices) :

Lingaero anglais de l'aviation exercices gratuits pour préparer le FCL055 écoutes de bandes
Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

Relative ALTITUDES in French – Amendment to the DGAC Manual of Phraseology – « AU-DESSUS », and not « dessous »

Altitudes and flight levels at stake – « AU-DESSUS » and « PLUS BAS » to be used in French R/T communications

Altitudes relatives selon la nouvelle phraséologie de la DGAC

Flight safety – Progress made and further expected

Sécurité des vols – Progrès accomplis et d’autres attendus

Altitudes relatives : au-dessus, plus bas, phraséologie communication radio entre pilote et contrôleur aérien selon la DGAC, direction générale de l'aviation civile en France
Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

ICAO French level – I took the FCL .055 in Paris Orly

Why take an ICAO French exam when you’re French?

I know that taking an ICAO French exam may sound weird – not to say preposterous – as I’m neither a pilot, nor an air traffic controller, and I’m a native French speaker. I just sat for this exam for I needed to learn further about the aviation French test format. I did that to help native English speakers fly in French airspace. I passed the exam, but it wasn’t that easy.

ICAO French exam centre

The DGAC ICAO French exam centre is to the southwest of Paris. You just need to go to Orly airport, and it’s next door. It’s not exactly in Paris-Orly. The test facilities are in Paray-Vieille-Poste, i.e. right here:

Three papers

As I’d taken the English FCL .O55 in the very DGAC exam centre ten years before, I expected about the same methodology. Yet I was a bit wrong. The test is made up of three papers:

  • Listening
  • Simulated flight
  • Accident or incident report

Listening test

Each of us was given a seat, a computer and a headset in the DGAC lab. A jury member explained very well what we had to do. He spoke in French only. We were told that it wouldn’t be a language proficiency test but a professional test. We typed our names before starting, then we stowed the keyboard behind the screen so that we could have room for writing down our answers. We were then given a bundle of sheets which looked like the English listening test I’d taken in 2013. As expected, here are the specifications:

Tour de contrôle, control tower, Paris Orly airport, aéroport, aviation French
  • 19 questions
  • Gap-filling test
  • Pen needed for filling the gaps
  • The first question is an ATIS in French with several blanks.
  • Each soundtrack is played twice
  • You can’t know the context of the clearance or soundtrack, nor can you have a map or a chart relating to the situation
  • Listening score out of twenty
  • The ATIS is counted as two points.

I’d advise jotting down as soon as possible. Don’t waste time during the first listening. You can correct everything during the second listening and even after if you have time.

Simulated flight

The DGAC simulated flight in French is almost the same as the one in English, i.e. you shall read back everything. As the version #10 of the DGAC manual of phraseology has recently been published, you can say what you like in terms of numbers. There’s no problem with that provided that the virtual ATC and the virtual pilot understand each other. The main difficulty remains in reading back everything. You’ve got to be well organised and well trained before taking the exam. Here is what you are given during this paper:

  • The call signs used for that simulated flight
  • Where you come from
  • Where you are flying to
  • Your position
  • Your type of aircraft
  • 4 sequences which can be prepared in advance on a draft sheet

It’s completely virtual as you shall be speaking in French when entering English-speaking airspace.

Accident / incident report

Again, the examiner explained in French this paper. We were given an accident / incident summary which came from a British article or investigation report. We had enough elements and topics to deal with. We summarised in speaking French about our unusual situation after reading. We then had one or two questions about the report summary.

ICAO French levels and debrief

We all waited for the results in the waiting room. We were given our ICAO levels, and a short debrief after around a quarter of an hour. We started at 10am, and we left at 12.15pm. We weren’t given our individual language skill levels, nor did I receive them when I received the pass attestation. As we were explained during the introduction, it isn’t a language skill evaluation. At least it can’t be a language proficiency exam as recommended in ICAO DOC 9835. The importance of listening without context and reading back everything is capital. There’s little interaction but during the simulated flight. You can get prepared thanks to this training:

If you want to take it – many thanks to Lingaero CEO, James Emery for the tip – you just have to contact valerie.amaranthe@aviation-civile.gouv.fr or call +33158094404 / +33149755641 .

Si vous voulez le passer – merci au dirigeant de Lingaero, James Emery, pour l’info – il vous suffit de contacter valerie.amaranthe@aviation-civile.gouv.fr ou d’appeler le +33158094404 ou +33149755641

FCL ANGLAIS, préparation FCL .055, anglais et français aéronautique ICAO French training
Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

ANGLAIS AÉRONAUTIQUE – Évaluation initiale et ÉVALUATION FORMATIVE

ÉVALUATION INITIALE ET FORMATIVE EN. ANGLAIS AÉRONAUTIQUE

Explications sur les évaluations orales en anglais aéronautique que ce soit en ligne ou en présentiel : FCL ANGLAIS pratique principalement trois types d’évaluation :

  • L’évaluation initiale dure 20 minutes + 10 minutes de debrief. Elle concerne les pilotes (et quelques contrôleurs aériens), ou les personnes qui souhaitent voler sur avion léger, ULM, ou avion de ligne ou d’affaire, de tester leurs compétences langagières selon l’échelle de notation de l’OACI. Ce test est un bon outil pour établir des objectifs de formation. De plus, il est gratuit et sans engagement.
  • Le test FCL .055 blanc. Suivant le test que vous souhaitez passer, le format doit se rapprocher le plus de celui du centre d’examen. Il dure entre 20 et 25 minutes suivant les tests et 10 minutes de debrief immédiatement après. C’est un galop d’essai qui vous permet de savoir si vos objectifs sont réalistes et quelles compétences langagières sont concernées.
  • L’évaluation formative est un test un peu similaire. Il est aussi nécessaire de contrôler les connaissances acquises pendant la formation. Ce test ne dure que 15 minutes pour 10 minutes de debrief.

Il faut aller très vite car le programme est copieux : – Présentation (vous parlez de vous-même, brièvement) – 2 questions ouvertes sur l’aviation – 1 description d’image en relation avec l’aéronautique – Une série de messages d’urgence ou de situations inhabituelles en français à relayer en anglais. Cette série comprend des éléments vus en cours – Quelques courts échanges lors d’un vol fictif L’évaluation formative n’est pas un FCL .055 blanc. Cependant, le résultat obtenu est une bonne indication puisque les six compétences langagières de l’échelle de notation de l’OACI sont évaluées. Plus d’informations dans la vidéo.

Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

POSITION DE L’INDICATIF RADIO – Communication radio pilote-contrôleur de la circulation aérienne

QUAND ET COMMENT ANNONCER SON INDICATIF RADIO

Aussi étrange que cela puisse paraître, certains pilotes ne savent pas comment utiliser leur indicatif. Les uns pensent que la position de l’indicatif n’est pas si importante. D’autres s’en moquent, et il arrive que certains fassent de petites erreurs. Heureusement, la plupart des pilotes respectent ces règles de l’OACI (DOC 4444 chapitre 12, et DOC 9432, c’est-à-dire le manuel de radiotéléphonie). Ce n’est pas si difficile, et cela aide à comprendre vos messages car la position de l’indicatif fixe le cadre de ce que j’appellerais la « syntaxe de l’aviation ». Après le premier contact, tous les messages doivent être transmis avec l’indicatif d’appel du trafic en premier, mais les messages de relecture doivent être transmis avec l’indicatif d’appel du trafic placé en fin de message, dans ce cas le collationnement.

Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

FCL .055 – Félicitations aux pilotes pour leurs scores en anglais aéronautique

FÉLICITATIONS AUX PILOTES EN FORMATION CHEZ FCL ANGLAIS

Ils ou elles ont tous, à leur façon, fait preuve d’une motivation exemplaire dans l’apprentissage en langue anglaise ou française de l’aviation. Ils ont accompli des progrès spectaculaires. Audrey, Alain, Hugo, Marcel, Louis-Hermès, Job et Stephen m’ont tous fait très plaisir parmi beaucoup d’autres (157 apprenants dont 114 en présentiel et 43 en ligne). Leurs performances sont épatantes et ils ont tous en commun cette soif de voler et de parler une langue étrangère, que ce soit l’anglais ou le français.

Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

École de pilotes PPL / ATPL / CPL – MERCI MERMOZ ACADEMY pour la FORMATION EN ANGLAIS INCLUSE !

APA TRAINING (MERMOZ ACADEMY à Tours) VOUS PAYE DES COURS D’ANGLAIS GÉNÉRAL ET AÉRONAUTIQUE à l’aéroport de Tours depuis avril 2022 – Lorsqu’il s’agit de choisir son école de pilotage, le budget vient souvent en première ligne. Vous pensez avoir tout prévu, mais avez-vous réfléchi à ce que pourrait vous coûter une remise à niveau pour suivre les cours qui sont en anglais, et éventuellement poursuivre sur les 3 objectifs en anglais du pilote de ligne ? À savoir: – La qualification de radiotéléphonie internationale avec un niveau 5 OACI minimum en anglais – Un TOEIC 850 minimum (sélection Air France et certaines autres compagnies aériennes) – L’entretien d’embauche en anglais qui est devenu de plus en plus sélectif dans les grandes compagnies aériennes. Une formation en anglais peut être très coûteuse selon les personnes. @mermozacademy4136 vous offre une véritable aubaine pour améliorer votre anglais GRATUITEMENT, et croyez-moi, ça peut parfois peser très lourd dans le budget de formation du pilote. UN GRAND MERCI À MERMOZ ACADEMY pour cette décision qui va dans le sens de la sécurité des vols et de la réussite professionnelle des élèves pilotes. En clair, si vous financez votre formation PPL, ATPL ou CPL (modulaire ou intégrée), la formation est gratuite en ce qui concerne les cours d’anglais pour les élèves pilotes de MERMOZ ACADEMY – APA TRAINING, c’est à dire sur le site de l’aéroport de Tours. Cela peut représenter plus d’une centaine d’heures d’anglais selon votre emploi du temps. Cette formation comporte de l’anglais général, de l’anglais aéronautique et des séances plus spécialisées pour préparer la qualification FCL .055 en anglais (qualification de la radiotéléphonie internationale). De plus, et c’est un avantage considérable : après cette formation en anglais aéronautique et général, les élèves pilotes de MERMOZ ACADEMY sont envoyés en stage intensif avec LINGAERO . Merci à James Emery pour son expertise dans le domaine et à Karen pour son expérience concernant le TOEIC. Enfin, merci aussi aux personnels (sol et navigants) de MERMOZ ACADEMY et aux élèves pilotes car c’est un plaisir de travailler avec eux. Vous souhaitez financer une formation de pilote de ligne ou pilote d’affaire ? Que ce soit pour une licence ou une certification PPL, ATPL ou CPL, voire FI, CFI et plus, rendez-vous sur : https://mermoz-academy.com/contact/ Ou appelez : +33 247 544 575 Plus d’infos sur : https://devenirpilotedeligne.com

Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le Laisser un commentaire

FRANÇAIS AÉRONAUTIQUE – nouvelle formation en ligne – AVIATION FRENCH – new training service online

Mis à jour le 27/08/2023 – Formation en FRANÇAIS AÉRONAUTIQUE – plus d’informations ici. Cette vidéo commence en anglais, puis en français à 02′:16 ».

COURS DE FRANÇAIS DE L’AVIATION EN LIGNE POUR VOUS

Vous voulez devenir plus efficace en français mais vous ne savez pas comment ? Allons, si un locuteur natif vous écoute régulièrement et corrige ce qui vous empêche d’être un locuteur courant, ça marchera.

UN LOCUTEUR NATIF À VOTRE SERVICE

Toni est français, étant né en France. Il vit à Tours, en plein cœur du Val-de-Loire. La plupart des gens parlent le français sans aucun accent dans cette région. Toni a été mécanicien avion, pilote de planeurs, instructeur ATPL (050 Météorologie & 081 Principes de vol) et traducteur. Il a enseigné l’anglais de l’aviation pendant plus de vingt ans et maintenant le français de l’aviation. Il enseigne le français comme langue étrangère (FLE) depuis août 2021. Ses méthodes sont celles des recommandations de l’OACI : la sécurité des vols par la communication. C’est pourquoi il cible d’abord les compétences langagières les plus faibles. Puis il les regroupe pour les traiter dans leur ensemble. En effet, la conversation est à la fois le moyen et le but.

LA LANGUE FRANÇAISE EST DIFFICILE

Le français est difficile avec des sons spéciaux, des voyelles et des consonnes, sans parler de toutes les liaisons et exceptions. La grammaire et la syntaxe sont également difficiles avec des locutions spéciales, la conjugaison et les temps qui peuvent être délicats. La bonne nouvelle est que le français et l’anglais ont beaucoup en commun. Vous pouvez demander un premier créneau de vingt minutes. C’est gratuit, et cela vous permet de faire une première évaluation de vos besoins et de vos objectifs. Vous pouvez poser vos questions à la page CONTACT, ou au +33667157562 ou par email: fclanglais@gmail.com FCL ANGLAIS donne des cours d’anglais aéronautique principalement, et maintenant de FRANÇAIS DE L’AVIATION. Formation pour préparer les examens OACI FCL .055 en anglais et en français, services de briefing et de débriefing en anglais et traductions sur l’anglais de l’aviation. Français langue étrangère, voix off en français et sous-titrage.

Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather
Publié le 2 commentaires

LINGAERO, test FCL .055 nouvelle génération – je l’ai testé pour vous

C’est le cinquième test que je visite

C’est le cinquième test d’anglais OACI, FCL .055, ou de radiotéléphonie aéronautique, que je visite de près. J’étais examinateur du TNP2 pour les contrôleurs aérien en 2007. J’ai eu un niveau 4 OACI en anglais à la DGAC en 2013 (à cause de l’écoute). Puis, j’ai eu un niveau 6 OACI en anglais chez Air-English en 2015. Enfin, j’ai suivi une formation d’évaluateur en anglais aéronautique, notamment avec le test de Latitude AES en 2021. A chaque fois, il s’agissait de communications en IFR. J’ai eu des retours d’une douzaine d’autres tests d’anglais OACI, mais cela ne compte pas car je ne les ai pas passés.

Contexte

Bref, cela faisait un moment que je n’avais pas passé un test. J’avais bien envie de voir de près le test de nouvelle génération dont j’entendais parler par des retours de pilotes. J’ai enfin eu une opportunité par James Emery qui organisait une session à Tours. J’apprenais ainsi qu’une série de tests LINGAERO allait se dérouler dans les locaux de MERMOZ ACADEMY et APA TRAINING. J’ai choisi de passer le test d’anglais IFR. Il s’agit du vol aux instruments, mais même si je ne suis pas pilote, je crois que je vais m’en sortir. Je n’ai volé que sur planeur. J’ai juste un CAEA, ancien mécanicien avion. J’ai été instructeur ATPL (050 Meteorology & 081 PoF). Par des retours d’expérience, je voyais bien que le test de Lingaero était assez juste. Enfin, je veux dire précis.

Lingaero – Un test certifié, bien agencé

Le test d’anglais pour pilotes de Lingaero est reconnu par l’AESA et la DGAC. La carte d’identité est filmée est enregistrée sur la bande audio du film permettant de ré-évaluer au besoin. Un examinateur (James Emery) dirige le test. Un examinateur (Matt), assiste en direct à l’examen. Tous deux sont anglophones natifs et ont de l’expérience dans la circulation aérienne. Dès le départ, James me décrit le déroulement du test:

  • Introduction, parler de soi.
  • 4 questions portant sur l’aéronautique.
  • Description d’image.
  • Question de briefing.
  • Écoute de trois extraits de communication de la radiotéléphonie avec 3 contrôleurs différents.
  • Vol fictif.

Un debriefing de haute volée

C’est sans doute ce que j’ai le plus apprécié. Malgré la quantité importante d’informations sur une demi-heure environ, tout y est. Les points forts et les points faibles figurent dans chacune des six compétences langagières.

Impression générale

En fait, je ne vois pas vraiment de point faible dans ce test. Ce test de nouvelle génération est davantage porté sur les compétences langagières. L’interaction est quasiment omniprésente. Les examinateurs sont très précis sur la prononciation, la structure et le vocabulaire. J’ai trouvé qu’il fallait maîtriser une large palette lexicale tant les situations aéronautiques sont variées. Les situations professionnelles impliquant les pilotes sont plus réalistes, plus adaptées que dans les tests d’ancienne génération.

Conclusion

Le test de Lingaero est bon, juste, novateur. C’est à un point que j’envisage sérieusement de revoir mes méthodes de formation ! Je pourrais critiquer l’écoute qui m’a semblée un peu facile. Mais la méthodologie est perspicace car il s’agit de répéter des instructions de contrôleurs. De plus, dans une situation réelle, on a le droit de dire « say again ». J’ai trouvé le test Lingaero très bien mais j’avais déjà de bons retours. Enfin, la précision de sa notation me dit que c’est un test qui va durer.

FCL ANGLAIS aéronautique, formation en anglais de l'aviation Lingaero
Follow...Facebooktwitterlinkedinyoutubeinstagramby feather
Share...Facebooktwitterlinkedinby feather